Scroll to top
Share

L’impact du Covid-19 sur les PME


Tarhouni Seif - 21 mars 2020 - 0 comments

L’épidémie du coronavirus est d’abord et avant tout une tragédie humaine, touchant des centaines de milliers de personnes. Il a également un impact croissant sur l’économie mondiale.
Cet article est destiné à fournir aux chefs de petites et moyennes entreprises une perspective sur l’évolution de la situation et les implications pour leurs PME.
Alors quel est l’effet du coronavirus sur les PME ?

Le déclenchement d’une crise mondiale !

Le 11 mars 2020, l’OMS a déclaré le COVID-19 comme étant une pandémie. Dans son message, elle a équilibré la certitude que le coronavirus (SARS – Cov – 2) se propagerait inévitablement à toutes les parties du monde à une vitesse effrayante !
Malheureusement, les gouvernements, les petites et les moyennes entreprises et les individus n’ont plus un pouvoir substantiel de changer la trajectoire de la pandémie.
Dans cette note, nous décrivons des archétypes émergents de progressions épidémiques. Nous évoquerons la pandémie et ses effets à l’échelle économique. Nous mettrons surtout l’accent sur l’impact du Covid-19 sur les PME et comment elles font face à cette crise.

Une baisse à l’échelle économique mondiale :

Depuis son apparition, le corona virus frappe fort et impose son impact à tous les niveaux, notamment l’échelle économique !
Jusqu’au moment présent, le monde entier n’a aucune arme contre cette pandémie. La seule solution qui se présente c’est la mise en quarantaine jusqu’à nouvel ordre.
Les quarantaines à grande échelle, les restrictions de voyage et les mesures de distanciation sociale entraînent une forte baisse des dépenses des consommateurs et des PME jusqu’à la fin du deuxième trimestre en provoquant une récession.

Les PME face aux covid-19 :

Bien que l’épidémie soit maîtrisée dans la plupart des régions du monde à la fin du deuxième trimestre, la dynamique d’auto-renforcement d’une récession se déclenche et prolonge le marasme jusqu’à la fin du troisième trimestre.
Les consommateurs restent chez eux, les entreprises perdent des revenus et licencient des travailleurs, et le taux de chômage augmente fortement. Les contrats d’investissement des entreprises et les faillites d’entreprises montent en flèche, ce qui exerce une pression importante sur le système bancaire et financier.
La politique monétaire est encore assouplie au premier trimestre mais a un impact limité, compte tenu des faibles taux d’intérêt en vigueur.
Des réponses budgétaires modestes se révèlent insuffisantes pour surmonter les dommages économiques aux deuxième et troisième trimestres. Il faut attendre le quatrième trimestre pour que les économies européennes et américaines voient une véritable reprise. Le PIB mondial en 2020 diminue légèrement.
Pour de nombreuses entreprises à travers le monde, la considération la plus importante des dix premières semaines de l’épidémie de COVID-19 a été l’effet sur les chaînes d’approvisionnement qui commencent ou traversent la Chine.
À la suite des fermetures d’usines en Chine au cours du premier trimestre, de nombreuses perturbations ont été ressentis tout au long de la chaîne d’approvisionnement, bien que les effets complets ne soient bien sûr pas encore clairs.

Rédigé par : Writup

Related posts

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *